sgfb logo

Politique de la SGfB

Depuis sa création, la SGfB, première association professionnelle suisse active dans le domaine du conseil psychosocial, a fait un gros travail de construction. Depuis 2013, elle est en charge de l’organisation de l’examen professionnel supérieur EPS dans le domaine du conseil psychosocial sur mandat de la Confédération. 

Lors de sa retraite annuelle en été 2015, le Comité de la SGfB a formulé, pour l’année courante, des objectifs et des mesures touchant la qualité, les relations sur le plan national et international, la recherche, la formation et le développement ainsi que l’organisation de la SGfB. Les objectifs les plus importants sont résumés ci-après et présentés dans leur dernière mise à jour. 

Qualité

La SGfB se doit d’avoir un standard de qualité élevé. Pour le public, c’est un interlocuteur et une aide à l’orientation dans les professions de conseil axées sur le domaine psychologique et psychosocial. Des commissions permanentes veillent à la transparence des aspects professionnels et organisationnels. 

La SGfB et les institutions de formation poursuivent ensemble des objectifs globaux en matière de politique professionnelle et spécifiques à leurs professions. On tiendra compte pour cela de la variété de l’offre de concepts et de méthodes. Les institutions de formation (membre collectifs SGfB), les conseillères et conseillers psychosociaux (membres actifs SGfB) et les conseillères et conseillers psychosociaux en formation (membres en formation SGfB) satisfont à des lignes directrices claires pour l’accréditation par la SGfB et se tiennent toujours à jour par rapport à celles-ci. 

La SGfB adapte régulièrement les conditions pour la reconnaissance de ses membres à l’état des connaissances et des recherches actuelles. Cela s’applique tout particulièrement au renouvellement de la certification des formations offertes par les institutions accréditées et pour la reconnaissance de conseillères et conseillers provenant d’institutions non accréditées (procédure sur dossier). On tiendra compte là aussi des différentes régions linguistiques de Suisse et du plurilinguisme des membres. 

Relations sur le plan national

En tant que membre du Réseau Santé Psychique Suisse RSP, la SGfB s’engage avec les organisations, institutions et entreprises publiques et privées en faveur de la santé psychique en Suisse. Les objectifs en sont des échanges de connaissances, d’informations et d’expériences. Depuis 2017, la SGfB soutient l’institut pour la gestion des associations VMI de l’université de Fribourg. Elle fait ainsi partie d’une communauté de partage de savoir et d’expérience d’environ 400 praticiens, conseillers/ères, professeurs et instituts universitaires spécialisés provenant de tout l’espace germanophone. Le VMI s’est fixé pour but de développer le savoir et les techniques de gestion spécifique aux ONP, spécialement pour ses promoteurs.

La SGfB est bien positionnée dans le paysage de la formation en Suisse. Avec la responsabilité de l’organisation de l’examen professionnel supérieur (diplôme fédéral) conférée par la Confédération, il lui revient un rôle encore plus important dans la formation professionnelle supérieure. L’importance de la SGfB, en tant que garante des critères, du développement et de l’assurance de la qualité pour les membres SGfB ainsi que comme plate-forme de réseautage, est ainsi mise en évidence. 

L’attractivité de la SGfB pour ses membres devrait être assurée à long terme, et de nouveaux membres devraient pouvoir être acquis.

Relations sur le plan international

La SGfB fournit une contribution importante au développement et à l’ancrage de l’image professionnelle du conseil psychosocial en Suisse. Celle-ci est aussi perçue sur le plan international sous ce profil. La SGfB surveillera l’évolution des réseaux au niveau national et international et examine les options pour une coopération.

Recherche, formation et développement

La SGfB observe les développements nationaux et internationaux, à savoir les résultats de la recherche, les publications et les projets dans le domaine du conseil psychosocial. Elle soutient l’échange entre les institutions de formation accréditées en matière de transfert du savoir, de projets et de méthodes et sur la conception générale de la profession. Elle tire parti des synergies dans le secteur de la recherche sur le plan national et international. 

Organisation

Les forces de la SGfB sont dans l’énorme engagement du comité et des commissions et dans l’efficacité de son secrétariat. La croissance de la SGfB nécessite une adaptation continue des conditions-cadres organisationnelles. 

La SGfB chapeaute aussi la commission d’examen pour l’examen professionnel supérieur et le secrétariat d’examen EPS. L’organisation de l’EPS devrait être concédée le 1.1.2018 par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation SEFRI. Les procédures et les déroulements dans la commission d’examen seront adaptés et développés au besoin. La responsabilité formelle commune initialement souhaitée par le SEFRI pour les différentes formes de conseil est clarifiée : la SGfB peut continuer en qualité d’organe responsable indépendant avec un règlement d’examen à durée indéterminée. Le RE sera légèrement adapté à différents endroits dans le sens de l’assurance et du développement de la qualité, la procédure de consultation sera terminée probablement fin 2017.

Mise à jour exercices 2017